Archive

Articles taggués ‘économie sociale et solidaire’

Forum international de l’ESS : pouvoirs publics et société civile doivent dialoguer !

11/06/2011

Forum International de l'Économie Sociale et Solidaire 2011 - FIESSA peine passés les Etats Généraux de l’ESS en France qu’il faut inscrire un événement d’envergure internationale dans nos agendas. Le Forum international de l’économie sociale et solidaire se tiendra en effet du 17 au 20 octobre à Montréal. Comme pour les Etats Généraux en France, cette rencontre internationale a pour thème principal : le nécessaire dialogue État – société civile pour l’élaboration de politiques publiques en faveur de l’économie sociale et solidaire.

Un programme très riche est déjà accessible en ligne. Vous constaterez qu’en plus des ateliers et conférences, le FIESS mise sur la visite d’entreprises d’ESS pour faire découvrir au monde entier les innovations sociales développées au Québec.

N’attendez plus, inscrivez-vous dès maintenant à cet événement incontournable de l’année 2011, qui permet de constater qu’un mouvement de changement est en marche partout dans le monde.

Likez” le FIESS sur Facebook et visionnez les nombreuses vidéos d’invitation au Forum.

Evénement solidaire, québec , , ,

Montréal : 2ème édition du rendez-vous des entrepreneurs sociaux

22/04/2011

RDV-entrepreneurs-sociauxPour la deuxième année consécutive, l’Institut du Nouveau Monde organise le Rendez-vous des entrepreneurs sociaux. En 2011, l’INM met à l’honneur les collaborations que peuvent construire les entrepreneurs sociaux avec le monde des affaires et le public. Un Petcha-Kutcha (20×20) sera d’ailleurs consacré aux partenariats public/privé/entrepreneuriat social. Le clip de promotion de cette édition reprend lui aussi cette thématique :

Le Rendez-vous des entrepreneurs sociaux – 2011

A noter également la venue de Jean-Marc Borello, fondateur du Groupe SOS et président du Mouves, qui participera à une table ronde sur les best practices des entrepreneurs sociaux.

Inscrivez-vous vite ! Tout est ici.

entrepreneuriat social, québec , ,

Le site des Etats généraux de l’ESS est en ligne

29/01/2011

logo-etats-generaux-essLe site des Etats généraux de l’économie sociale et solidaire est à présent en ligne. Cette plateforme collaborative est la clé de voûte de cet événement qui doit permettre à l’ESS de trouver sa place dans le débat public d’ici l’élection présidentielle de 2012.

Initiés par Claude Alphandéry et le Labo de l’ESS, les Etats généraux de l’ESS se déclinent en trois chantiers : mettre en mouvement les territoires, convaincre l’opinion et influencer les décideurs. Ce mouvement s’appuie sur la construction collective de Cahiers d’espérances, propositions concrètes et argumentées pour une économie plus respectueuse de l’humain et de son environnement.

L’outil web proposé par le Labo de l’ESS évoluera d’ici les prochaines semaines. Le site mis en ligne aujourd’hui permet d’ores et déjà de trouver toutes les infos sur les États généraux. Il deviendra ensuite plus collaboratif pour permettre de contribuer aux Cahiers d’espérances, former et gérer des groupes de travail ou encore répondre à l’appel à participation pour le grand rassemblement au Palais Brongniart les 17, 18, 19 juin 2011.

Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur Claude Alphandéry, fer de lance de l’ESS et instigateur des Etats généraux, je conseille la lecture du recueil d’entretiens “Une si vive résistance” qui vient de paraître aux éditions Rue de l’échiquier. Par ailleurs, une soirée qui réunira ce grand résistant, Edgar Morin et Stéphane Hessel aura lieu le 7 février au Théâtre de la Colline. Plus d’infos ici.

Evénement solidaire ,

Le Libé des solutions 2010 est en kiosque !

24/12/2010

Libe des solutions 2010« L’homme est son propre malheur, mais aussi sa propre solution », c’est sur cette phrase que s’ouvre le Libé des solutions réalisé par Reporters d’Espoirs. Le cru 2010 de ce numéro dédié aux initiatives porteuses d’espoir illustre parfaitement la deuxième partie de cette phrase d’introduction. Que de solutions innovantes, locales, créatrices de lien social sont présentées dans ce cahier spécial ! De la coopérative d’activités et d’emploi Coopaname au service de garde pour enfants imaginé par Mom’artre en passant par les circuits courts : c’est toute la diversité et la richesse de l’économie sociale et solidaire qui est valorisée au fil des 24 pages de ce Libé.

Une économie sociale et solidaire qui n’est pourtant pas citée en tant que telle dans ce cahier – l’expression « économie solidaire » apparaît une seule et unique fois. Les journalistes de Reporters d’Espoirs ont préféré mettre en avant la finalité sociale des projets présentés. Ici, le dénominateur commun des initiatives est leur valeur ajoutée sociale et non leur statut… Un parti-pris qu’il est important de souligner puisqu’il montre bien ce qui intéresse les journalistes grand-public quand ils parlent d’ESS : caractère innovant, mobilisation des citoyens et impact social des initiatives. Ces angles devraient être plus souvent exploités par les acteurs de l’économie sociale et solidaire dans leurs relations presse. Surtout si l’on veut que l’ESS trouve sa place dans les médias, et pas seulement une fois par an, avant Noël et dans Libé…

Toute l’année, suivez l’actualité de l’économie sociale et solidaire, de l’entrepreneuriat social et de la philanthropie sur Youphil, le média de toutes les solidarités.

Retrouvez également les initiatives citoyennes de Passage à l’acte sur Rue89.

Médias, Relations presse , ,

Fêtes de fin d’année : l’ESS communique par l’espoir… et l’humour.

19/12/2010

C’est l’hiver, Noël arrive à grands pas, et comme souvent, les ONG et associations caritatives profitent de cette période – où le degré de générosité est censé être inversement proportionnel aux températures négatives de décembre – pour interpeler le grand-public à coup de campagnes choc. La Fondation Abbé Pierre ne déroge pas à la règle avec sa nouvelle campagne qui dénonce l’enfance mal logée :

fondation-abbe-pierre-dec2010

Avec ces pubs réalisées par BDDP et Fils, la Fondation entend attirer l’attention du public sur les 600 000 enfants qui souffrent de conditions de vie indignes. C’est efficace, original, bien trouvé et le message a le mérite d’être clair… mais il faut être honnête, la campagne ne rime pas vraiment avec « espoir » (l’enfant étant quasi “figé” dans sa situation précaire).

Alors quand j’ai vu le film qui vient d’être mis en ligne à l’occasion des 25 ans du Groupe SOS, je me suis dit que la com solidaire pendant les fêtes ne serait pas uniquement synonyme de morosité. Je vous laisse apprécier :


Groupe SOS – Le pot de départ
envoyé par groupe-sos.

Enfin une campagne de communication qui allie solidarité et optimisme ! Ce film est lancé au même moment que « Personne n’est au bout de son histoire », recueil de portraits réalisés par le photographe Reza pour le Groupe SOS… Ces portraits sont ceux d’hommes et de femmes qui, grâce aux dispositifs d’accompagnement du Groupe SOS, ont retrouvé une place dans la société. L’entreprise d’économie sociale et solidaire fait ici le choix de l’optimisme et laisse entrevoir un avenir un peu moins gris. Ce qui n’est pas sans rappeler les pubs de l’Itinéraire qui adoptaient un ton similaire… une campagne qui montrait que l’économie sociale et solidaire est avant tout une économie porteuse de solutions.

Sur un autre registre, à l’Atelier - Centre de ressources régional de l’économie sociale et solidaire, où je travaille, nous avons fait le pari de l’humour pour communiquer pendant les fêtes :

campagne-atelier-conso-noel-2010

Avec cette campagne, nous voulons rompre avec les messages moralisateurs autour de la consommation responsable et prouver que l’on peut communiquer différemment sur l’économie sociale et solidaire…

Une dose d’humour et d’espoir pour clore une année 2010 synonyme de crises en tout genre, ça fait du bien, non?

Campagnes de com , , ,

Le Chantier de l’économie sociale lance son bulletin économique

08/02/2010

Momentum-bulletin-economiqueCe début d’année 2010 est synonyme de nouveautés pour le Chantier de l’économie sociale. Après avoir relifté efficacement son site Internet, l’organisation de promotion de l’ESS québécoise a publié cette semaine son premier bulletin économique, baptisé Momentum. L’objectif de ce support est d’apporter un éclairage sur les réalités économiques auxquelles sont confrontées les entreprises de l’ESS et de clarifier le rôle qu’elles jouent dans l’économie québécoise.

Au sommaire : un aperçu des tendances 2010 pour le troisième secteur québécois, la stabilité et la pérennité des entreprises de l’économie sociale ou encore une mise au point sur la thématique des subventions publiques dont bénéficient les acteurs de l’ESS québécoise.

Le principe de ce bulletin est vraiment intéressant puisqu’il permet de positionner l’économie sociale québécoise comme un acteur incontournable de la structure socioéconomique du Québec, au même titre que les secteurs privés et publics. Cependant, je m’interroge sur le registre de communication qui est utilisé dans cette publication. En effet, à la différence des bulletins économiques ‘classiques’, Momentum est, à mon sens, partial pour ne pas dire militant.

Il laisse entendre que les entreprises d’économie sociale sont la panacée en matière de gouvernance, de mode de fonctionnement ou encore d’efficacité économique et dépeint l’entreprise privée de manière un peu caricaturale (elle serait par exemple étrangère à la gestion transparente). Je me demande si ce mode de communication qui consiste à opposer structure de l’économie sociale et entreprise classique est efficace. Il aurait été tout aussi pertinent de se limiter à exposer objectivement les forces économiques, sociales et financières des acteurs de l’ESS plutôt que de brocarder au fil des pages le modèle de l’entreprise privée. Bref, pourquoi ne pas avoir opté uniquement pour une communication positive par la preuve ?

québec ,

“Le Café Citoyen”, court métrage sur l’Économie sociale et solidaire

26/01/2010

Marre des idées reçues sur l’économie sociale et solidaire? Je vous conseille le court métrage “Le Café Citoyen” réalisé par Scopic, SCOP spécialisée dans la communication et l’événementiel. C’est bien fait, plein d’humour et rafraîchissant. À recommander à vos amis qui ne connaissent pas l’ESS et qui vous regardent avec un petit sourire en coin quand vous expliquez que vous travaillez dans le commerce équitable, l’insertion ou le micro-crédit!

Le Café Citoyen from Societe SCOPIC on Vimeo.

Campagnes de com, Film

Les médias solidaires en effervescence

13/01/2010

logo-goodnesstvL’édition montréalaise de Métro l’annonçait aujourd’hui, GoodnessTV vient d’être lancée. L’objectif de ce site internet est de diffuser exclusivement des vidéos consacrées aux ONG et à l’humanitaire. Le fonctionnement est sensiblement le même que celui de YouTube : les internautes postent leurs propres vidéos qui sont d’abord visionnées puis approuvées par l’équipe de GoodnessTV avant d’être mises en ligne. Petit clip de présentation :

Goodness TV est certes le premier site de partage de vidéos solidaires mais on voit de plus en plus se développer des médias spécialisés en informations porteuses de solution. Reporters d’Espoirs en est l’exemple type. Cette agence de presse française passe ainsi des partenariats financiers avec de grands médias traditionnels (Portail MSN, Libération, Rue 89 etc.) pour diffuser ses dépêches et articles dédiés aux entrepreneurs sociaux et aux acteurs de l’économie solidaire.

Youphil est quant à lui un site web qui se positionne comme étant un « magazine d’information décryptant l’actualité par le prisme de l’engagement, sous toutes ses formes ». A noter que ce support online a été lancé par d’anciens journalistes du Monde (Jean-Marie Colombani en est d’ailleurs le fondateur).

logos-medias-solidairesAutre exemple de média dédié à l’innovation sociale : Alternative Channel qui est une WebTv d’origine québécoise donnant la parole aux acteurs du développement durable et de l’humanitaire. A la différence de GoodnessTV, Alternative Channel produit une partie du contenu diffusé.

Je termine cette liste à la Prévert avec SolidaiRtv portail vidéo de l’innovation sociale et du développement durable dont l’initiative émane d’une coopérative ouvrière de production (SCOP 1000 Projets). Vous pourrez y retrouver des vidéos consacrées à l’économie sociale, à la préservation des ressources naturelles ou encore à la consommation responsable… le tout avec un axe très local.

Cette multiplication de médias solidaires online est très encourageante. Elle laisse à penser que les acteurs de la solidarité – qui n’apparaissent pas assez souvent dans les médias traditionnels – ont à présent la possibilité de faire connaître plus facilement leurs actions. Et grâce au web, cette médiatisation peut se faire à l’échelle internationale. Les acteurs de l’économie solidaire et les entrepreneurs sociaux auraient tort de s’en priver !

Médias, web 2.0 , , ,

Le Libé des solutions en Kiosque à partir du 24 décembre

23/12/2009

Pour la troisième année consécutive, le quotidien Libération s’associe à l’agence de presse Reporters d’espoirs et à MSN Actions solidaires pour délivrer de l’information “apporteuse de solutions” dans son Libé des solutions.

Libe-des-solutions 2010Au sommaire du numéro disponible du 24 au 28 décembre : microcrédit, lutte contre l’exclusion, mise en œuvre de projets éducatifs et culturels pour contribuer à l’autonomie et l’insertion des individus, etc. Et à l’étranger : Rupert Voss, qui réunit jeunes délinquants et chefs d’entreprises allemands sur des rings de boxe; Takao Furuno, qui invente un système de riziculture biologique ” made in Japan”; Shahnaz Bukhari, qui, au Pakistan, offre une assistance juridique aux femmes brûlées, victimes de “crime d’honneur”…

Vous l’aurez compris, avec cette publication Libération met à l’honneur les initiatives d’économie solidaire et d’entrepreneurs sociaux. C’est rare venant d’un quotidien national. Ne passez pas à côté !

Médias , , ,

L’Itinéraire en campagne

23/12/2009

logo-itineraireJe n’ai pas encore eu l’occasion (mais surtout le temps) de consacrer un billet à l’Itinéraire. Pourtant ce groupe d’économie sociale est sans doute l’un des plus actifs (et l’un des plus visibles) de Montréal. Sa mission est “d’accroître l’autonomie, le savoir et la créativité des personnes qui connaissent des difficultés liées à la marginalité et à l’itinérance”.

pub itineraireSon produit “phare” est le magazine l’Itinéraire, qui est un journal de rue – un peu comme Macadam, en France – dont l’objectif est de permettre aux SDF, toxicomanes et sans emploi de se réinsérer socialement (par la vente du magazine, mais également par la rédaction d’articles, du coaching et un accompagnement psychosocial). Le magazine papier a son pendant numérique avec le magDVD Le 3e Œil qui permet à des jeunes de la rue âgés entre 18 et 30 ans de se réinsérer par le multimédia. A cela vient s’ajouter le Café L’Itinéraire qui est considéré comme la porte d’entrée du Groupe. Les personnes en difficultés peuvent venir y manger à peu de frais (4$ pour un repas complet).

Si je parle de l’Itinéraire aujourd’hui c’est qu’il vient de lancer une campagne de publicité à l’occasion de ses 15 ans. Le Groupe a en effet fait appel à une prestigieuse agence de pub montréalaise (l’agence Bos) pour prendre la parole en télé, en presse et sur les murs de la métropole québécoise. Le résultat : des annonces simples, efficaces et positives signées “Faites un bout de chemin avec nous!“. Notons que si le Groupe a pu s’offrir cette campagne pluri-media c’est qu’il est particulièrement actif pour accroître sa capacité d’autofinancement (collecte de fonds, vente d’espaces publicitaires, produits dérivés, etc.).

Je vous laisse juger de la campagne télé :

Campagnes de com, québec , , ,