Archive

Archives pour la catégorie ‘web 2.0’

La solidarité mise sur le buzz

26/04/2009

On était habitué aux campagnes online des ONG internationales (Amnesty International, Oxfam, ou encore WWF). Combinant mini films chocs ou humoristiques, campagnes d’emailing, ou encore participation aux réseaux sociaux tels Facebook, ces campagnes ont pour objectif de faire parler de l’ONG et de ses actions et de créer du buzz sur la toile en utilisant l’internaute lambda comme porte-parole.
Cette technique de communication online n’est plus l’apanage des mastodontes du non-profit international. Des acteurs de l’économie sociale et solidaire hexagonaux se sont en effet laissés séduire par cet outil de promotion et de valorisation. J’en veux pour preuve le lancement par le Groupe SOS du site acteursdelasolidarite.org (et son pendant événementiel jaimepasdonner.com) et la création par la coopérative Ethiquable d’Ethiquable.tv, webTV dédiée au commerce équitable.

Quand l’internaute lève lui-même des fonds pour une cause
acteursdelasolidariteActeurs de la solidarité.org est une plateforme de collecte de dons permettant aux internautes de se mobiliser au profit du Groupe SOS et de ses actions. Ce site propose ainsi au particulier de se transformer en chargé de collecte de fonds version 2.0. 

Concrètement, l’utilisateur de la plateforme peut à l’occasion d’un événement (fête, manifestation sportive…) créer en quelques clics une page de collecte, similaire à celle d’un blog. Celle-ci fera la promotion de la cause que l’internaute souhaite soutenir (hébergement des exclus, accès aux soins, éducation et protection de l’enfance, insertion par l’emploi ou solidarité internationale) et encouragera au don. La page sera ensuite partagée via une diffusion automatique par email à l’ensemble des contacts de l’utilisateur ou par sa publication sur les réseaux sociaux (Facebook, Digg ou autre LinkdIn). Le nouveau chargé de collecte aura ensuite la possibilité de suivre en directe l’avancée de sa campagne de récolte de fonds.

Avec Acteurs de la solidarité.org, le Groupe de Jean-Marc Borello surfe sur la tendance du consom’acteur et devient l’une des premières entreprises de l’ESS française à utiliser la technique du marketing viral pour transformer le particulier en prescripteur de ses actions.

jaimepasdonner

Mais la panoplie du parfait « buzz maker » ne serait pas complète sans un site événementiel humoristique. C’est pourquoi, la holding solidaire a lancé, concomitamment à acteursdelasolidaritée.org, le mini-site jaimepasdonner.com. Sur cet espace online, on fait la connaissance de Gauthier – trentenaire qui aurait pu s’appeler Charles-Henri et vivre dans le 16ème – et on y découvre ses excuses minables pour ne pas faire de don : « J’ai pas de monnaie », « Ca sert à rien », « J’ai assez de problème comme ça », etc. Par l’intermédiaire de petits films, jaimepasdonner.com permet de tourner en ridicule les fausses bonnes raisons de ne pas donner, le tout avec un humour décapant. Une tonalité en rupture avec celle – parfois culpabilisante ou anxiogène – de certaines campagnes d’ONG…

4 heures de direct et 6 duplex consacrés au commerce équitable

Dans un autre registre – plus pédagogique, celui-ci – Ethiquable lance Ethiquable.tv à l’occasion de la Quinzaine du commerce équitable. L’objectif de ce support est de répondre “aux doutes et aux questionnements sur le commerce équitable“. Pour y parvenir, la coopérative ne lésine pas sur les moyens : le 9 mai prochain, www.ethiquable.tv proposera une émission spéciale de 4 heures intitulée “Le Tour du Monde du Commerce Equitable“. Bande annonce : 

Ce programme permettra aux internautes de pénétrer dans les coulisses du secteur et de découvrir ceux qui font le commerce équitable : producteurs, ONG, entreprises spécialisées… L’émission s’appuiera sur pas moins de 6 duplex (un par continent), dont une liaison spéciale de 30 minutes avec les producteurs d’Equateur. “Le Tour du Monde du Commerce Equitable” s’articulera autour de trois axes qui ont le mérite de susciter le débat :

  • Coopératives du commerce équitable : comment les producteurs arrivent-ils à vendre sur ce marché ? 
  • Croissance du commerce équitable : comment concilier business et valeur ? 
  • Le prix équitable : que payent les consommateurs ?

Les internautes peuvent d’ores et déjà poser leurs questions sur chacun de ces thèmes via le site internet de la Web TV. En revanche, le dossier de presse ne précise pas ce que deviendra Etiquable.tv, une fois passée cette opération d’envergure et quelle sera sa ligne éditoriale…

Les opérations du Groupe SOS et d’Ethiquable démontrent que les techniques de communication et de marketing utilisées habituellement par les entreprises “classiques”, peuvent être mobilisées efficacement pour valoriser les activités de l’ESS, lever des fonds ou encore faire la pédagogie du secteur. La route est ouverte, aux acteurs de l’économie sociale et solidaire de multiplier ce type d’opération et d’opter pour la solidarité online !

 

Plus d’informations :

  • www.acteursdelasolidarite.org & jaimepasdonner.com : Si vous souhaitez participer à la soirée de lancement de ces deux sites qui aura lieu le mardi 24 avril prochain, envoyez un mail à contact@acteursdelasolidarite.org.
  • www.ethiquable.tv : Pour plus de renseignements sur Etiquable.tv, téléchargez le dossier de presse
  • Share/Save/Bookmark

Campagnes de com, web 2.0 , ,

Toute l’actu de l’économie sociale et solidaire en temps réel sur Netvibes

18/04/2009

netvibesVous n’avez pas le temps de parcourir tous les sites et blogs parlant de l’économie sociale et solidaire ? Vous souhaitez avoir toutes les actualités du secteur à un seul endroit et en seulement deux clics ? N’attendez plus ! Rendez-vous sur le Netvibes de Communication-solidaire.com. Vous y trouverez les informations de l’ESS diffusées sur le web, les derniers billets publiés sur les blogs d’Hugues Sibille ou de Tarik Ghezali, les news en direct de l’étranger (USA, Québec…) et pourrez accéder aux vidéos réalisées par Ashoka ou l’Atelier.

Le principe de Netvibes est d’agréger à l’infini les flux et le contenu multimédia des sites internet, des blogs et des réseaux sociaux. On peut également y intégrer des widgets (iCal, météo, albums photos…). 

Netvibes donne donc la possibilité de personnaliser son propre portail web, et de réunir sur une même page toutes les informations que l’on souhaite. C’est ce que j’ai fait, en glanant ça et là les flux des sites internet dédiés à l’ESS, à l’entrepreneuriat social ou au développement durable, le tout pour vous permettre de réaliser une veille informationnelle en moins de 2 minutes.

Organisé en sept onglets différents (A la Une, Les acteurs, Les blogs, A l’étranger, Les vidéos et Com’ responsable), ce portail se veut le plus représentatif de ce qui se dit sur l’ESS. J’ai sûrement oublié un certain nombre de sites. N’hésitez pas à m’en faire part : je les intégrerai.

Vous aussi, créez votre Netvibes. C’est gratuit et très pratique ! Voici un tutoriel pour s’initier à cet outil du Web 2.0 :

Rendez-vous dès maintenant sur le Netvibes de Communication-solidaire.com. Pour un autre exemple de Netvibes dédié à l’économie sociale et au mouvement coopératif, cliquez ici.

  • Share/Save/Bookmark

Vie du site, web 2.0 , , ,

50 bloggers en direct du G20

31/03/2009

g20voiceNe serait-ce déjà pas le signe d’un changement ? Alors que les grand-messes internationales nous ont  habitués à des communiqués officiels souvent creux et éloignés de la réalité des débats, le sommet du G20 de Londres marque sa différence.

En effet, 50 bloggers issus d’ONG vont rendre compte en direct de l’avancée des discussions sur le site G20Voice. Ils assisteront ainsi à toutes les tables rondes et auront la possibilité d’interviewer les dirigeants.

Parmi ces 50 reporters d’un genre nouveau qui ont été sélectionnés par la blogosphère, on citera Kumi Naidoo de la Coalition Against Poverty, le chroniqueur économique chinois Rui Chenggang, ou encore le Nigérien, Sokari Ekine.

Au-delà de l’opération de communication que peut constituer G20Voice, cette initiative montre que les lignes bougent et que les bloggers émanant des ONG ont gagné en crédibilité. Ils sont à présent perçus comme de véritables relais d’opinion. Notons cependant que les bloggers invités ne sont pas connus pour être de farouches opposants au système capitaliste. A quand un blogger issu d’ATTAC ou du mouvement syndical présent dans ce type de manifestation ?

Suivre les bloggers sur Twitter, YouTube ou Flickr.

  • Share/Save/Bookmark

A l'étranger, Actions solidaires, web 2.0 , , ,

Exploiter les réseaux sociaux solidaires du web

16/01/2009

Après les réseaux sociaux généralistes (Facebook, MySpace… ) et les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn…), voici les réseaux sociaux solidaires. Je vous propose un panorama de ces outils qui peuvent devenir des moyens efficaces pour essaimer des bonnes pratiques, monter des projets, optimiser sa communication solidaire ou pourquoi pas trouver des partenaires et autres financeurs.

MyCoop.coop

Edité par le Crédit Coopératif, banque de l’économie sociale et solidaire, MyCoop.coop se revendique comme étant le « premier réseau consacré aux initiatives économiques qui mettent l’Homme au cœur de leurs projets ». Organisé en trois grands espaces (S’informer, S’interroger, Se rencontrer), cette plateforme ne déstabilisera pas les utilisateurs de Facebook : ses fonctionnalités sont sensiblement les mêmes que celles de son grand-frère américain. Présentation du projet par la directrice de la communication du Crédit Coopératif :

Axé sur la communication et la sensibilisation, l’espace « S’informer » permet de suivre l’actualité du secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS). Structurée en quatre catégories (« Entreprendre autrement », « Consommer responsable », « Des initiatives pour l’homme », « Des initiatives pour la planète »), cette rubrique présente de manière très concrète l’ESS en valorisant des initiatives et des projets solidaires (ex : guide de l’éco-tourisme au Mexique, micro-crédit…).

L’espace « Se rencontrer » propose lui, un certain nombre de fonctionnalités identiques à celles de Facebook : messagerie, création de groupes thématiques, promotion d’événements, mise en relation avec des amis, statut personnalisable…  Petit plus : le membre de MyCoop.coop pourra rédiger des note sur le sujet de son choix, et aura la possibilité de les publier dans l’espace « Se rencontrer ». Seul petit bémol à cette fonctionnalité : pas de thématisation. Les notes sont uniquement classées par ordre chronologique, ce qui, à terme, peut nuire à l’accès à l’information. L’intégration des tags lors de la rédaction de la note ne serait donc pas un luxe.

mycoop

La valeur ajoutée de cette plateforme réside dans ses espaces d’échanges. Ainsi, la rubrique « S’interroger » offre un recueil de Questions-Réponses en rapport avec le milieu associatif et le secteur de l’économie sociale et solidaire. Parmi les requêtes les plus populaires « Quelles sont les modalités pour créer une association » ou encore « Comment m’habiller responsable ». Cet espace collaboratif permet aux internautes d’obtenir des réponses concrètes et autres conseils pratiques. A noter la possibilité de s’abonner aux flux RSS pour recevoir en direct les dernières questions mises en ligne.

MyCoop.coop est donc une plateforme prometteuse qui offre aux internautes des fonctionnalités simples d’utilisation. Seul regret : une organisation encore un peu anarchique qui compromet un accès rapide à l’information.

 

Web2solidarité.org

web2solidariteCréé par l’Agence mondiale de solidarité numérique Web2solidarité.org entend être le « réseau social dédié aux nouvelles formes de solidarité pour le numérique et par le numérique ». L’objectif de la plateforme est d’accélérer les échanges et partager les informations sur les fractures et les solidarités numériques.

Les fonctionnalités offertes sont nombreuses : mise en relation avec les membres de la communauté, publication et hébergement de photos et de vidéos, diffusion de billets sur un mini-blog personnel, accès à une radio personnalisable (upload de mp3 ou podcast), valorisation d’événements, ajout d’applications (comme sur Facebook)…  et participation à des groupes de réflexion thématiques. J’émettrai à ce propos une réserve : le nombre de groupes thématiques est figé (9 groupes au total), il est impossible pour les membres d’en créer un de leur propre initiative. Dommage…

 

Planete-attitude.fr

planeteattitudeLancé fin 2008 par WWF France, Planete-attitude est le réseau social dédié à la préservation des espèces et de l’environnement.

Planete-attitude propose l’accès à des groupes de discussion, mais également à des vidéos et des photos. Grâce à ses forums, la plateforme constitue un véritable lieu d’échanges et de documentation. Selon un article du Monde, le site compte d’ores et déjà 2300 membres et plus de 240 groupes créés par les internautes. Des données prometteuses pour cette plateforme dont l’ambition est  de « créer un engouement environnemental en France ».

 

Et bien d’autres encore !

Ces trois communautés ne sont pas les seules du web. Certaines concernent l’échange de services citoyens (cf. Humanvillage). Il en existe d’autres orientées “Associations” comme Passerelles & Compétences qui met en relation des professionnels bénévoles avec des associations ayant des besoins spécifiques pour optimiser leur fonctionnement. Le réseau Mobee est lui consacré au mécénat. Enfin, les sites web comme Tinkuy permettent de mettre en commun des solutions “pour un quotidien plus responsable”.


Pourquoi ne pas créer son propre réseau social solidaire ?

La multiplication de ces réseaux sociaux solidaires s’explique certainement par l’existence de boîtes à outil en ligne – à l’image de Ning – qui permettent de créer et de personnaliser très facilement sa propre plateforme. Planete-attitude.fr et Web2solidarité.org ont d’ailleurs été développé sur Ning, tout comme… MyBarackObama.com, le site du candidat démocrate qui a réussi à mobiliser des millions d’internautes américains. Je n’ai pas encore testé Ning, mais apparemment, il est possible de créer son propre réseau social en « quelques minutes ». Avant de passer à la vitesse supérieure en lançant votre communauté en ligne sur Ning, sachez que vous pouvez déjà exploiter les fonctionnalités que vous offre Facebook en créant par exemple votre groupe (comme celui-ci). 

  • Share/Save/Bookmark

Conseils pratiques, web 2.0 , ,